Dialogues des Carmélites

Acheter des billets
Mai 2020
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di

Argument

 

L'action débute en avril 1789. Blanche de la Force, une jeune aristocrate parisienne, annonce à son père son intention d'entrer au Carmel de Compiègne. La mère supérieure du couvent la reçoit et lui demande d'exposer les raisons qui la poussent à rejoindre cet ordre religieux. Devenue novice, Blanche va vivre les derniers jours de la congrégation mise à mal par la Révolution française. La troupe envahit le couvent, mais Blanche réussit à s'échapper. Les ordres religieux sont dissous et les religieuses condamnées à mort. Elles montent à l'échafaud en chantant le Salve Regina. Après bien des hésitations et des doutes sur sa raison d'être, Blanche les rejoint.

Programme et distribution

Coulé


Conducteur : János Kovács
Blanche de la Force : Gabriella Létay Bisous
Marquis de la Force : Anatoly Fokanov
Chevalier de la Force : Gergely Boncsér
Madame de Croissy, la prieure : Lívia Budai
Madame Lidoine, la nouvelle prieure : Zita Váradi
Mère Marie de l'Incarnation : Gabriella Balga
Sœur Constance de Saint-Denis : Zita Szemere
Mère Jeanne : Éva Balatoni
Sœur Mathilde : Melinda Heiter
Père Inquisitrice János Szerekován
Premier commissaire : Tivadar Kiss
Deuxième économat : Róbert Rezsnyák
Officier : Géza Zsigmond
Gaulois : N.N.
Thierry, le voiturier : N.N.
Docteur Javelinot : N.N.


Crédits


Libretto d'après le drame de Georges Bernanos : Francis Poulenc
Directeur : Ferenc Anger
Concepteur de décors : Éva Szendrényi
Créatrice de costumes : Gergely Zöldy Z
Dramaturge, surtitres hongrois : Judit Kenesey
Surtitres anglais : Arthur Roger Crane
Chef de chœur : Gábor Csiki

Erkel Théâtre

Ouvert en 1911 à l'origine, le Théâtre Erkel est le plus grand bâtiment du théâtre de la Hongrie. Son histoire est intimement liée à l'âge d'or de la performance de l'opéra hongrois, avec des sommités comme Luciano Pavarotti, Placido Domingo, Éva Marton et Grace Bumbry tout avoir foulé la scène d'un bâtiment dont l'acoustique sont considérées comme de la légende de l'opéra. 

 

Après avoir volets pour plus de cinq ans avec son destin dans le doute après la fermeture en 2007, le gouvernement hongrois année dernière a donné 1,7 milliard de forints en subventions pour le renouvellement du théâtre, permettant à l'Opéra d'État hongrois à rénover le Théâtre Erkel à un niveau approprié pour tenant performances. 

 

Une grande partie des travaux de rénovation ont eu lieu dans les coulisses, avec solistes et dressing partagé chambres et les espaces communs réaménagés et agrandis. En outre, l'équipement technique de la scène a subi une importante modernisation, tandis que les systèmes de services du bâtiment (eau, plomberie, chauffage et ventilation) ont également été mis à jour. 

 

Le public pourra désormais entrer dans une salle avec un tout nouveau look, tandis que tous les efforts ont été faits pour s'assurer que fantastiques propriétés acoustiques de la construction sont demeurées inchangées. Un facteur qui permettra d'accroître considérablement le confort est le système de ventilation moderne installé dans le salon. Bien que le nombre de sièges a été réduit de 1935 à 1819 en reposant les rangées de sièges pour plus de confort, le théâtre conserve néanmoins son rang comme le théâtre le plus élevé des capacités en Hongrie - et en Europe centrale et orientale.

Événements associés