Elektra

Acheter des billets
Juillet 2021 Next
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di

Ce sont les paroles d'Elektra à sa sœur Chrysothemis en réponse à l'annonce de cette dernière qu'Oreste, leur frère tant attendu, est miraculeusement apparu et reçoit un accueil triomphal, ayant tué, l'un après l'autre, Clytemnestre, leur mère, et Egisthus, son amant et le nouveau dirigeant de la ville. Elle prononce alors ses dernières paroles, avant de s'écrouler, morte : " Je porte le fardeau de la joie, et je vous conduis dans la danse. Il n'y a qu'une seule chose qui convienne à ceux qui sont heureux comme nous : être silencieux et danser. La mort de son père, la mort d'Agamemnon, est enfin vengée. Le cycle de la violence prend fin. Peut-être que le cycle de la vie peut enfin commencer. Dans sa folie solitaire, entièrement fixée sur le fantôme de son père, Elektra était comme une tombe vivante pour le héros. Elektra meurt quelques minutes après sa mère, qui était bien sûr son ennemie, mais sans qui la vie n'a plus aucun sens, car le monde d'hier, adoré ou détesté, était sa seule raison de vivre et il est apparu pour toujours. Seuls Oreste et Chrysothemis tenteront de donner vie à ce désert dévasté. La catastrophe qui a commencé avec le sacrifice de leur sœur Iphigénie pour aider les armées grecques à conquérir Troie, environ 20 ans auparavant, un meurtre pour lequel Clytemnestre ne pardonna jamais Agamemnon, semble avoir pris fin. Pendant un moment. Oreste va maintenant vivre avec le souvenir d'un meurtre impardonnable, d'un matricide. La nuit, à Mycènes, Elektra meurt dans un état d'épuisement mental et physique au moment où la seule obsession de sa vie se réalise. Elle meurt en dansant autour de la hache qui a tué son père.


Dans la pièce spectaculairement puissante et sauvage de Hugo von Hofmannsthal, avec son langage d'une richesse et d'une qualité inégalées, mise en scène pour la première fois en 1903 à Berlin par Max Reinhardt, il ne reste que la moindre trace du texte Sophocle qui l'a inspirée. La lecture de Die Geburt der Tragödie de Friedrich Nietzsche et du tout récent Studien über Hysterie de Josef Breuer et Sigmund Freud ainsi que de Die Traumdeutung de Freud a profondément influencé le jeune auteur autrichien. L'éblouissante Grèce antique représentée par Winckelmann et Goethe a été remplacée, à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, par son côté sombre, brutal et presque barbare. Les labyrinthes de l'âme humaine sont maintenant obscurcis par les ténèbres. Les pathologies mises au jour par l'émergence de la psychanalyse façonnent le monde imaginaire des écrivains créatifs, complexifiant ainsi leurs personnages fictifs.
Après avoir vu Gertrud Eysoldt interpréter le rôle-titre de cette Elektra, le compositeur bavarois fut fasciné et décida dès novembre 1903 de créer un opéra en un acte basé sur cette pièce. Pour son livret, il le raccourcissait par endroits pour se concentrer sur les relations entre les deux sœurs, Elektra, la force de la mort, et Chrysothemis, la force de la vie, entre Elektra et sa mère, Clytemnestra, et entre Elektra et son frère, Orestes, qui lui apparaît comme une vision incroyable dans la pénombre : il donne enfin sens à son existence et réalise la revanche, dont elle n'a cessé de rêver.
Après trois années de composition, Richard Strauss présente son opéra le 25 janvier 1909 au Royal Opera House de Dresde. L'effet a été cataclysmique. Dès les premiers accords, le compositeur met l'auditeur dans un état de tension unique. La lamentation d'Elektra, son premier monologue, " Seul ! Hélas, tout seul, précède l'invocation d'Agamemnon, une prière désespérée pour le retour du fantôme de son père à l'heure où il fut tué par Clytemnestra : un chef-d'œuvre de musique moderne, inoubliable une fois entendu.

Programme et distribution

Équipe de création


Franz Welser-Möst - Chef d'orchestre
Krzysztof Warlikowski - Administrateur
Małgorzata Szczęśniak - Décors et costumes
Felice Ross - Éclairage
Denis Guéguin - Vidéo
Claude Bardouil - Chorégraphie
Christian Longchamp - Dramaturgie


Coulé


Tanja Ariane Baumgartner - Klytämnestra
Aušrine Stundyte - Elektra
Asmik Grigorian - Chrysothemis
Michael Laurenz - Aegisth
Derek Welton - Orest
Tilmann Rönnebeck - Tuteur d'Orest
Matthäus Schmidlechner - Un jeune serviteur
Sonja Šarić - Le Dirigeant
Bonita Hyman - Première servante
Evgenia Asanova - Deuxième servante
Deniz Uzun - Troisième servante
Sinéad Campbell-Wallace - Quatrième servante
Natalia Tanasii - Cinquième servante


Ensembles


Association de concert du Chœur de l'Opéra d'État de Vienne
Ernst Raffelsberger - Chef de chœur
Orchestre philharmonique de Vienne

Felsenreitschule

Le Manège des rochers (Felsenreitschule) est un manège situé à Salzbourg et aménagé en lieu de représentations lyriques et théâtrales par Clemens Holzmeisteren 1926 ; il accueille des représentations du Festival de Salzbourg.

Il a été construit en 1693 par Fischer von Erlach au pied du Mönschberg pour l'entraînement de la cavalerie de l'archevêque de Salzbourg. Ses quatre-vingt-seize arcades sont creusées dans la roche de la montagne même.

L'architecte du Palais des festivals, Clemens Holzmeister, l'aménage dans les années 1920. Le manège, qui peut servir à des représentations d'opéra ou de théâtre et à des concerts, peut accueillir mille cinq cent personnes.

 

Les améliorations sont les suivantes:

- Une nouvelle construction sur le toit avec deux poutres fixes sur les bords et trois éléments pris en charge par cinq leviers de télescope: le toit de terrain légèrement incliné composé de trois segments mobiles reposant sur cinq bras de télescope sera rétractable et extensible dans les six minutes. Hanging points sur les consoles de télescope pour la technologie de l'étape (palans à chaîne), l'amélioration de la protection acoustique et thermique et deux ponts d'éclairage permettra d'optimiser l'action scénique.

- Nouvelle technologie de sécurité, y compris les installations électriques, l'éclairage de scène, l'éclairage d'effet et le signal d'effet.

- En outre, l'expansion intérieur du 3ème étage sera terminé à ce moment-là, et l'enveloppe du bâtiment du 4ème étage nouvellement construit sous le toit du Manège des rochers seront mis à la disposition du Festival - ce qui est le dernier exemple en ce qui nouveau espace peut être créé dans le district du Festival.

Événements associés