Le Calisto

Acheter des billets
Janvier 1970
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di

Programme et distribution

Francesco Cavalli

Nouvelle production du Teatro alla Scala


Chef d'orchestre : Christophe Rousset
Mise en scène : David McVicar
Décors : Charles Edwards
Costumes : Doey Luthi
Lumières : Adam Silvermann
Chorégraphie : Jo Meredith
Vidéo : Rob Vale


CAST


Calisto : Chen Reiss
Diana : Olga Bezsmertna
Jupiter : Luca Tittoto
Junon : Veronique Gens
Endymion : Christophe Dumaux
Silvanus : Luigi De Donato
Mercure : Markus Werba
Lymphea : Chiara Amarù
Fureur/Eternité : Federica Guida
Fureur/Destinée : Svetlina Stoyanova
Satyrino : Damiana Mizzi

Teatro alla Scala

La Scala de Milan, en italien Teatro alla Scala (ou simplement la Scala) à Milan, datant de 1778, est un théâtre d'opéra italien.

Avec le Teatro San Carlo de Naples, qui date de la même époque, et la Fenice de Venise, bâti quatre ans après, la Scala fait partie des salles d'opéra italiennes de renommée internationale.
 

L'opéra a été construit en deux ans par l'architecte Giuseppe Piermarini sur la commande de Marie-Thérèse d'Autriche après la destruction par le feu de l'ancien théâtre ducal. Il a été inauguré le 3 août 1778 en présence de l'archiduc Ferdinand d'Autriche avec l'opéra l'Europa riconosciuta d'Antonio Salieri et le ballet Apollo placato de Giuseppe Canziani. Le site choisi est celui de l'église Santa Maria della Scala (« Vierge à l'échelle ») qui fut démolie à cette occasion, laissant son nom au théâtre et son patrimoine artistique à l'église voisine de San Fedele.

Ce théâtre vit l'évolution de l'opéra italien avec Domenico Cimarosa, la création de plusieurs opéras majeurs du répertoire italien dont le Il turco in Italia de Rossini, Il Pirata (1827) et surtout Norma (1831) de Vincenzo Bellini. La salle souffre cependant de la concurrence des autres sites dont le Teatro Carcano situé dans la même ville et qui voit la création de plusieurs œuvres majeures.

C'est Giuseppe Verdi qui y fait les premières de plusieurs grandes œuvres et qui permet à la salle de parvenir au prestige actuel, même si ce dernier délaisse le lieu à partir de 1845. La Scala donne encore des représentations prestigieuses mais il n' y a plus guère de création majeure. Verdi revient alors avec Aida en 1872 (créée en Égypte l'année précédente), Otello (1887) et Falstaff en 1893.

La Scala a donné de nombreuses représentations des opéras de Richard Wagner ainsi que ceux des post-véristes.

Événements associés