Auditorium Parco della Musica

L'Auditorium Parco della Musica est un multicomplexe musical et culturel accueillant trois salles de spectacles indépendantes dans le quartier de Parioli à Rome en Italie. Le projet architectural a été réalisé par Renzo Piano sur le site ayant accueilli les Jeux olympiques de Rome en 1960 et fut inauguré le 21 avril 2002pour la salle Santa Cecilia et le 21 décembre 2002 pour l'ensemble du complexe.

 

Selon les plans de l'architecte italien Renzo Piano, la réalisation de l'Auditorium Parco della Musica s'est faite à partir de septembre 1995 sur un espace de 55 000 m2 situés dans le quartier de Parioli entre le quartier Flaminio, le Tibre et le village olympique. Le complexe musical est constitué de trois salles indépendantes ayant des formes de scarabée de diverses dimensions :

 - la salle Santa Cecilia de 30 000 m3 et 2 742 places (constituant la salle la plus vaste d'Europe) a pour vocation principale de présenter les concerts de musique symphonique et d'accueillir à l'année l'orchestre de l'Académie nationale de Sainte-Cécile
 - la salle Sinopoli de 1 133 places est plus destinée à la musique de chambre et à la danse
 - la salle Petrassi de 673 places est consacrée à différents types de spectacles de scènes, multimédia, conférences, et lectures.

La capacité totale de l'ensemble du complexe est de 4 700 places auxquelles s'ajoute une cavae, agoracentrale extérieure reliant les trois salles, d'une capacité de 2 800 places, nommée Luciano-Berio en l'honneur du compositeur italien qui œuvra pour la réalisation du complexe. Elle est utilisée pour des concerts estivaux ou comme patinoire lors des festivités de Noël. Les salles sont destinées à accueillir outre la musique classique, du jazz, de la danse, du théâtre, des concerts de pop et de rock, et divers évènements culturels (Festival de mathématique, de philosophie...). Le site héberge également une quatrième salle de 330 places dédiée uniquement au théâtre et intitulée Teatro Studio ainsi que trois studios indépendants de travail.

Le complexe est géré depuis 2004 par la Fondazione Musica per Roma et accueille également l'Accademia Nazionale di Santa Cecilia et son Orchestre de l'Académie nationale de Sainte-Cécile. En 2005, l'académie de musique a transféré son fonds et sa bibliothèque intégralement sur le site dans une bibliomédiathèque. En 2008, l'académie a ouvert son Musée des instruments musicaux (MUSA) présentant ses collections.

 

SALA SANTA CECILIA 
Cette chambre est conçue principalement pour la musique symphonique. Sa particularité acoustique, le temps de réverbération est 2,2 secondes permet, dans une condition optimale d'écoute, d'effectuer fonctionne aussi sous forme de concert, la musique sacrée, la chambre et l'art contemporain. 
La conception architecturale dans son ensemble réalise un volume de 30.000 mètres cubes. 
Les structures de soutien de la couverture, avec des dimensions particulières, sont réalisées par déformation de poutres en bois lamellé, associés à des éléments en acier.
La scène est position presque centrale, entouré par le siège "de la vigne" arrangé sur les corniches à différents niveaux, qui sont construits autour de l'orchestre. 
Le plafond, une véritable innovation conceptuelle, se compose de 26 coques en bois de cerisier américain, dont chacun a une superficie moyenne d'environ 180 mètres carrés. Le bois est également titulaire des échoppes et des galeries rendant la pièce une caisse de résonance du comportement optimal acoustique. 

 

SALA SINOPOLI 
Cette salle contient surtout de la musique symphonique, avec ou sans choeur, et la musique de chambre, et est marquée par la grande flexibilité de la scène. 
En fait, la taille adaptable de la scène, le chœur, l'orchestre et les postes de travail permettent au public, tant dans le public que dans les coulisses, pour jouer avec la réverbération du son et offre la possibilité d'accueillir des spectacles de danse, des concerts de musique contemporaine et plus. 

 

SALA PETRASSI 
La petite salle est un vrai théâtre musical avec fosse d'orchestre et scène équipée avec la possibilité de changer de décor et de costumes. 
Les deux petits murs de l'étage peuvent être tournés de 90 degrés faisant un rideau d'avant-scène traditionnelle avec l'italien afin de permettre la représentation d'opéras et pièces de théâtre. Inversement, lorsque les mêmes murs sont fermées, la création d'un stade de soi-disant «scène ouverte» vous permettant d'effectuer des concerts de musique de chambre, musique baroque et symphonique, des pièces de théâtre et de la représentation de la projection de films. 

 

FOYER 
Le grand hall d'accueil, qui combine l'accès aux trois chambres, est non seulement un point de rencontre et de rassemblement, mais aussi un espace polyvalent que les maisons intérieur de l'espace d'exposition "Resonance" et l'Auditorium du Musée archéologique. 
Sur le Foyer mène un chemin de lumière de 20 installations, à base de néon artiste toscan Maurizio Nannucci. Le travail d'un caractère permanent, a été pensé et conçu exclusivement pour l'Auditorium Parco della Musica. 

 

CAVEA 
Le Cavea droit de Maestro Luciano Berio, est physiquement l'objet du projet: sa double fonction théâtre en plein air et de la place, ce qui en fait la pièce maîtresse de la nouvelle centralité du complexe par rapport au système urbain. 
La cavea est devenu au fil du temps un point de rencontre, un lieu de plus en plus compris dans les zones urbaines en supposant une fonction réelle de la place.